Logo Ysé foncé
Logo Ysé foncé

Produits dans mon panier

Votre panier est vide, découvrez nos collections

Nos favoris

Panier Jour de marché Milan
Une pièce Rêve d'horizon
95,00€
Panier mirabelle
Panier Mirabelle
95,00€
Robe chemise Promenade d'été violet
Robe chemise Promenade d'été
105,00€
Bloomer Les craquantes rayures
Bloomer Les craquantes
15,00€
La passionnée pois blanc
Bloomer La passionnée
25,00€
Bloomer Les craquantes brique
Bloomer Les craquantes
15,00€
Bloomer Les craquantes
15,00€

L'été dans la peau

Révolution.

Fini le temps où les magazines titraient « -5kg avant l’été ». Ouf de soulagement et 5kg de pression de moins sur nos épaules… plus légère sans régime ni sport : on est gagnantes ! Mais dans le fond l’est-on vraiment ? Post tendance « body positive », post #metoo, en plein dans l’époque de la bienveillance (envers soi, envers les autres), se sent-on vraiment libres d’avoir le corps que nous avons ? Et de juger le corps que nous voyons ? Peut-on revendiquer qu’on aime son corps sans être jugée de nombriliste ? A-t-on encore le droit de dire qu’on a des complexes et que la plage est une épreuve plus qu’un plaisir ? Peut-on porter un tanga, faire du topless sans craindre d’être jugée « trop bimbo » ? Peut-on montrer ses tétons sur Instagram sans être supprimée du monde digital ? Peut-on être libre de jouir sans entrave, quelles que soient nos pratiques ? Ou d’être une inconditionnelle du « missionnaire et au dodo » sans avoir peur de paraître trop prude ?

Vous l’aurez compris, une injonction en chasse une autre. Après l’injonction des 5kg de moins, celle d’aimer son corps et d’assumer ses complexes. Mais dans une certaine limite quand même : « couvrez ce sein que je ne saurais voir : - Par de pareils objets les âmes sont blessées, - Et cela fait venir de coupables pensées. » Assumer c’est bien, revendiquer c’est trop ?


Pour vous ce mois-ci, on ouvre le débat et on varie les formats : articles, lives, talk, témoignages pour vous faire VOTRE AVIS. Chez Ysé on a envie que vous soyez avant tout libres. Que votre corps soit libre et que votre esprit le soit tout autant !


Vous avez le droit d’avoir des complexes, des blocages, des jugements. Charge à nous de vous donner quelques clefs pour dessiner une relation avec votre corps qui soit apaisée, choisie, épanouissante. Car l’été est fait pour SE retrouver pour parfois mieux renouer avec ceux qui nous entourent. On vous partage nos boussoles pour faire corps avec vos envies, vos désirs et vos plaisirs.

Clara

Courrier du Corps #2

C’est votre nouveau rendez-vous. Un temps pour se poser, réfléchir, s’inspirer. Une conversation entre la journaliste Amandine Grosse et une figure qui compte sur un sujet qui fait corps avec notre époque. La femme, ses représentations, le corps, sa place, son histoire, son langage, sa sexualité, …

Dans le deuxième volet du Courrier du Corps, Amandine a rencontré l’historienne et chercheuse Audrey Millet, auteure de Les Dessous du maillot de bain (Editions Les Pérégrines). Ensemble, elles se sont penchées sur le sens et la portée de cette pièce singulière.

LIRE L'ARTICLE

NOS COLLECTIONS