E-shop

Rendez-vous

Guides

Adresses

Nous découvrir

Journal

CERTAINS EN ONT, ET D'AUTRES NON.


Face à l’orgasme, on remarque une disparité immense entre les femmes et les hommes, dans un rapport hétérosexuel. Plus qu’une disparité : un fossé.

En anglais, on l'appelle “l’orgasm gap” : le fait que les femmes aient nettement plus de mal à atteindre l’orgasme (65% l’atteindraient à chaque rapport avec leur partenaire), tandis que les hommes en ont un quasi à chaque fois (95%)*.

Tandis que s’ouvre chez Ysé le chapitre qui ose être sexy, La Ligne Privée, nous avons eu envie de lever le tabou et de chercher des solutions pour sinon combler, du moins construire un pont au-dessus de ce fossé.

Notre acolyte pour en parler ? Blush Intimacy : la plateforme en ligne qui accompagne les néophytes et celles qui apprécient un univers épuré et friendly pour cultiver son plaisir.

00:00

REMETTRE LE CLITORIS AU CENTRE

80% des femmes ont besoin d’une stimulation clitoridienne pour atteindre l’orgasme.
Pourtant, cet organe reste encore trop en marge de la rencontre sexuelle. 

Combien de couples, par exemple, osent ouvertement dire “j’ai besoin d’utiliser un accessoire” ou “j’ai besoin que l’on prenne le temps pour une stimulation orale avant de passer à une stimulation interne” ou tout simplement “laisse-moi faire avec mon clito’, watch and learn”. Tabou, honte, peur de blesser l’égo de son partenaire…

Oui mais si l’on veut que le fossé devienne un ruisseau, une fissure ou se referme tout à fait… Il faut parler. Et pourquoi pas ajouter petit à petit l’aide d’un stimulateur clitoridien qui peut discrètement apporter un coup de pouce, solo, ou en couple.

00:00

COMMENT EN PARLER ?

Maîtriser en solo
Pour réussir à lâcher prise, il faut d’abord bien se connaître. L’idéal est de s’aménager des moment rien qu’à soi pour apprendre ce qui fonctionne ou non pour nous, apprivoiser des sextoys éventuellement et pourquoi pas même sortir sa plus belle lingerie pour se séduire soi-même avant tout et augmenter sa confiance en soi ?

Parler en duo
Se rencontrer sexuellement avec son amoureux, c’est bien. Parler de sexe aussi quand on n’est pas en train d’en faire pour oser demander ce dont on a besoin, c’est néanmoins extrêmement efficace aussi. Proposez des moments de discussion ouverts et sans jugements, il n’est pas question de dire que l’on n’aime pas ce qu’il se passe actuellement, mais de proposer de la variété et surtout votre expertise à propos de votre propre corps.

C’est surtout l’occasion de présenter de nouveaux toys et de laisser planer l’usage qu’on aimerait en faire. Peut-être même que la discussion mènera à une mise en pratique ?

VOUS AIMEREZ AUSSI

TOUS LES ARTICLES